Loading...

LAURENCE CHELLALI

L’ingénue et le légume-EN

(Soon the text in english)

Je ne sais plus parler, je ne sais plus lire, je ne sais plus écrire. Sacrée dégringolade ! Imaginez un peu, moi qui suis naturellement bavarde et amoureuse de lecture, je me retrouve du jour au lendemain muette et analphabète. Et pire, il y a peu d’espoir pour que ça s’arrange.

Que me reste-t-il pour exprimer ma rencontre avec la Chine ? Comment expliquer qu’ici tant de choses me sont étranges, inconnues, mystérieuses ?

Il m’a donc fallu aller chercher au coeur de ce qui lie l’humanité et j’ai enfin trouvé ! La nourriture. Avec le langage, elle est un des éléments vitaux commun à tous les hommes, mais elle est aussi un marqueur essentiel des cultures, de ce qui les différencie les uns des autres. Elle est à la fois lien et distanciation, c’est paradoxal n’est-ce pas ?

Ce sera donc la cuisine qui sera mon prétexte à l’expression de cet écart culturel, ou plus exactement les ingrédients bruts que je croise sur les étals des marchés et qui me sont énigmatiques. Et qui le resteront, faute de pouvoir lire leurs noms, questionner le chaland ou même ouvrir le dictionnaire.

La stupeur a ceci de bon qu’elle permet de faire fonctionner l’imagination, mais aussi la mémoire. Ainsi, comme par enchantement, des textes appris dans ma jeunesse ont parfois refait surface dans mon esprit et sont venus apporter la poésie nécessaire à ces inoffensifs légumes ou fruits transformés en diableries par mon ignorance. Le reste est pure invention.

Forcément le résultat est étonnant et souvent inattendu, mélange étrange de connu et d’inconnu, le tout saupoudré d’humour et d’autodérision, pour sourire, pour rire. Car oui, le rire est aussi un bien commun à l’humanité, dont par les temps qui courent, il serait dommage de se passer !

Références :
  • «  Ceux qui ne savent pas ce qu’il y a dedans font des yeux ronds comme des pommes ». René de Obaldia, La Marmite
  • « C’est un roc ! … c’est un pic… c’est un cap ! Que dis-je, c’est un cap ? … c’est une péninsule ! ». Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac
  • « Je ne pense qu’à des choses très vagues, très vagues et très heureuses ». Robert Desnos, Couchée.
  • «  Ceci n’est pas un bouquet de fleurs » […]. Invention personnelle
  • « Ici se termine le grand jour de la découverte » […] Invention personnelle inspirée du texte de Louis Aragon «  Ici commence la grande nuit des mots »
  • « Bonjour mademoiselle du Pépin » . Invention personnelle.
  • «  On pense que c’est une courge, un melon d’eau » […] Jacques Prévert, Soyez polis avec la terre.
  • « Au bout du fil une connexion avec l’énigme »[…] Invention personnelle.
  • «  La terre nourrit tout, les sages et les fous ». Comptine anonyme.
  • « J’ai accroché mon esprit sur le fil à linge » . Invention personnelle
  • «  Des poissons d’or cherchent noise au monstre épouvanté » Théodore de Banville, Le thé.
  • « Se déraciner pour se découvrir tel qu’on est » […]. Invention personnelle
  • «  Fleur jaune, feuille verte, tige violette »[…] Invention personnelle
  • «  La physique quantique dit que c’est notre perception des choses » […] Équation de Shrödinger Δ Ψ = p2 Ψ
  • « Il n’y a pas de fruit défendu » […] André Breton
  • « L’humanité se partage en 2 catégories » […] Invention personnelle
  • « La terre est bleue comme une orange » […] Invention personnelle inspirée de « la terre est bleue » de Paul Eluard
  • « Ploc, une larme tombe » […] Invention personnelle
  • « Apparence extérieure : ahène protégé par « […] Invention personnelle
  • « Petit bouddha » […] Invention personnelle
Notes de traduction

Facebook
Twitter
Whatsapp

Close Menu